05/11/2017

Carla Piombino - Salle Dublin à Bruxelles

La salle Dublin à Ixelles s’est faite toute belle et a fait le plein pour accueillir Carla Piombino, jeune chanteuse italienne qui vit en Belgique depuis maintenant 6 ans. Elle y a beaucoup joué, entre autres avec son saxophoniste de mari Angelo Gregorio, mais pas nécessairement dans le circuit «traditionnel» jazz. C’était une découverte pour moi.

Ce soir elle présentait Take A Chance, son premier album.

 

 

Pour l’accompagner, on retrouve quelques jeunes et prometteurs jazzmen déjà entendu ici ou là, comme Lucas Vanderputten aux drums, Julien Gillain au piano et Antoine Guiot à la contrebasse et, plus tard, viendront s’ajouter Pauline Leblond (tp), Abel Jednak (as), Timothé Le Maire (tb) et bien entendu Angelo Gregorio (ts).

Carla Piombino démarre avec un thème folk jazz de Madeleine Peyroux «Don't Wait Too Long» dont elle prend les intonations et l’accent. Et franchement ça fonctionne, si tant est que l'on aime Madeleine Peyroux.

Carla sourit et parle beaucoup, on la sent un peu fébrile, un peu nerveuse et excitée. Ce moment est le sien et elle veut vraiment le partager avec tous.

Alors elle enchaîne standards jazz, chansons pop et quelques compositions originales.

Ça marche bien sur «Nostalgia in Salerno», «To Close For Comfort», avec de belles interventions des soufflants, l’amusant et burlesque «Can’t Take You Nowhere» ou «Everybody’s Song But My Own» aux arrangements de mini Big Band très réussis.

On est moins convaincu sur les chansons pop empruntées à Pino Daniele et surtout sur «Jóga» de Björk. Il y aura encore un «You Don’t Know What Love Is» assez gentil, «Trow It Away» d’Abbey Lincoln un peu trop lisse et quelques traditionnels italiens sympathiques.

Entre jazz un peu convenu, plutôt propre, et chansons bluesy folk, le moment est assez agréable. Carla a une belle présence sur scène, elle est charismatique et toujours souriante et le public semble avoir apprécié.

A+

06/03/2014

Du jazz à l'Unif !

Du jazz à l’unif !

Voilà une belle idée.

Attention, il ne s’agit pas de cours de jazz mais de concerts de jazz. Dans l’enceinte de l’ULB !

sophie del duca,cjmi

Hé oui, Sophie Del Duca - et Timothé, Kenzo et Michaël - se sont mis en tête de faire partager cette musique - tellement inconnue et pourtant tellement universelle – par l’entremise d’un «club», en plein cœur du Campus du Solbosch à Bruxelles.

Deux fois par mois, les étudiants, mais aussi tous les amateurs de jazz (ou pas), pourront assister aux concerts de jeunes jazzmen (universitaires ou pas) et de jazzmen plus expérimentés qui croiseront leur talent avec les plus jeunes. Et le parrain de ce Cercle de Jazz et de Musiques improvisées (puisque tel est son nom) n’est autre que Eric Legnini !

Alors, un simple club ? Bien sûr que non. Il s’agira aussi d’un endroit de rencontres où seront organisés des conférences sur le jazz, en partenariat avec les Conservatoires de Jazz de Bruxelles, la Médiathèque et la Faculté de Musicologie. Le Cercle permettra aussi d’assurer la promotion et la diffusion des activités liées à la scène de jazz belge et internationale actuelle.

Mais pour que tout cela existe et tienne le coup, le CJMI a besoin de votre soutien !

Comment ? C’est simple : rendez-vous sur Kiss Kiss Bank Bank pour faire un petit (ou un gros) don et ainsi pérenniser cette belle association.

Cliquez sur l'image ci dessous :

Et puis, bien sûr, rendez-vous en masse aux concerts !

Le premier aura lieu le mercredi 19 mars.

A 20h : Trio de Nils Hilhorst (guitar) avec Colin Delloye (bass) et Lucas Vanderputten (drums) - Guest : Célia Tranchand (chant)

De 21h à 2h : Jam-session libre et gratuite

Salle Delvaux et au Foyer Culturel du Campus du Solbosch

Adresse : 20 avenue Paul Héger, 1050 Ixelles

Tarifs : 7€ (externes), 4€ (communauté universitaire) et 2€ (carte OPAC, ULB culture)

sophie del duca,cjmi

Tous les renseignements ici.

Cercle Jazz et Musiques Improvisées

Université libre de Bruxelles - ULB

cerclejazzulb@gmail.com

sdelduca@ulb.ac.be

 

A+