13/06/2016

Kurt Rosenwinkel Trio - La Tentation

la tentation,kurt rosenwinkel,paul santner,joost patocka

Kurt Rosenwinkel à Bruxelles, ce n’était plus arrivé depuis… près de vingt ans !

Autant dire que lorsque la jeune bande de Liza Booking a programmé le concert, tous les guitaristes de Belgique (ou presque) se sont donnés rendez-vous à La Tentation.

Le lieu est très grand, mais la salle est très bien remplie.

Un guitariste de la trempe de Rosenwinkel, qui a quand même bien influencé le son et le jeu de la guitare jazz ces dernières années, ça ne se refuse pas.

L’américain se présente sur scène accompagné du drummer hollandais Joost Patocka et du contrebassiste autrichien Paul Santner.

On le devinait, et ceux qui avaient assisté au soundcheck l’avaient confirmé, ce soir, Kurt allait nous jouer des standards. Connus, ou moins connus. Pourquoi pas ?

«Fall» de Wayne Shorter, «Simone» de Frank Foster ou encore «Doxy» de Sonny Rollins. Il n’y a pas à dire, ça sonne. Le phrasé singulier de Kurt Rosenwinkel, même s’il surprend moins, bien sûr, est quand même toujours assez impressionnant. La forme, par contre, reste étrangement traditionnelle. Peut-être un peu trop. Alors, on attend. On attend que Kurt vienne bousculer un peu tout ça, qu'il vienne nous surprendre un peu. Après tout, il y a moyen de faire des choses extraordinaires avec des standards, surtout quand on a le talent de Kurt.

On a un peu l’impression d’être considéré comme des béotiens qui attendent qu’on leur explique ce que sont les standards. De Kurt, on attend des étincelles, des prises de risques, des coups de théâtre…

Les morceaux s’enchaînent, flirtent parfois un peu avec la bossa, tentent vainement de sortir de l’ornière puis retombent rapidement dans un certain académisme… La basse est un peu sèche, le drumming un peu raide. On voudrait que Rosenwinkel mouille un peu plus sa chemise. Tout ça manque vraiment d'âme et de plaisir...

Bien sûr, c’est beau… bien sûr. Mais…

Kurt, tu nous dois une belle revanche. Alors, on attend ton retour à Bruxelles. Et pas dans vingt ans.

A+

©Photo Olivier Lestoquoit (D'autres images à voir ici).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer