02/01/2018

On commence par quoi ?

flagey,brussel jazz festival,river jazz,theatre senghor,theatre marni,jazz station,djangofolllies,tournai jazz festival,archie shepp,les lundis d hortense,kurt rosenwinkel,maak s spirit,enrico rava,labtrio,richard galliano,or bareket,tuur florizoone,guillaume vierset,thomas champagne,marc ribot,samson schmitt,rhoda scott,stacey kent,elia fragione,igor gehenot,eric legnini,stephane mercier

 

Janvier 2018 va être chaud.

Ce n’est pas une prévision météorologique mais un constat jazzistique.

Quoiqu’on en dise, en matière de jazz en Belgique, on est quand même bien gâté. Il suffit de regarder l’agenda de Jazz In Belgium pour constater qu’il y a, chaque jour, des concerts de jazz à Bruxelles, en Flandre ou en Wallonie. Et encore, certains ne sont pas annoncés (parce qu’ils s’organisent en dernière minute, parce que certains organisateurs n’ont pas encore le réflexe de les signaler, ou parce qu’ils oublient…) ! Merci les clubs, merci les musiciens...

Il y a donc les clubs et puis, il y a les festivals.

 

 

Par ordre d’entrée en scène, il y a d’abord le Brussels Jazz festival à Flagey.
Du 11 au 20 janvier, il n’y aura pas moins de 25 concerts parmi lesquels on notera ceux de Archie Shepp, Jasper Høiby, Tony Allen, Soweto Kinch, Kurt Rosenwinkel, Uri Caine, mais aussi Mäâk (qui fête ses 20 ans !), LABtrio, Enrico Rava, Stijn Cools Book Of Air, Shabaka Hutchings ou Matthew Herbert !

Il y aura des projections (Django, Just Friends) et une expo des dessins de Pieter Fannes, et Yann Bagot qui présenteront leur livre : Jazzconcerten op papier.

 

 

Simultanément, à deux pas de Flagey, au Théâtre Marni mais aussi au Senghor et à la Jazz Station, se tiendra la quatrième édition du River Jazz Festival.

A partir du 12 et jusqu’au 27, ce sont Richard Galliano, Nicolas Kummert avec Hervé Samb, Fabian Fiorini et Yves Teicher, Thomas Champagne, LG Jazz Collective, Steve Houben, Anne Wolf, mais aussi Marc Ribot en solo et Or Bareket en quartette qui feront vibrer les trois scènes ! Et celui qui aura l’honneur de suivre le Maelbeek (l’ancien ruisseau qui reliait Ixelles à St-Josse et qui a inspiré le nom du festival) et de se produire le même soir dans les trois lieux avec trois projets différents, n’est autre que Tuur Florizoone.

Et ici aussi, il y aura des expos (Jorge Gonzalez, Horacio Altuna et Gani Jakupi, auteur du merveilleux «Roi invisible»), des conférences, des concerts pour enfants et des projections.

Mais vous êtes peut-être plus attirés par le jazz manouche ? Pas de problème, sinon peut-être celui de votre agenda très chargé. Rendez-vous à Gent, Antwerpen, Bruxelles, Charleroi, Liège et d’en d’autres villes et villages de Belgique (demandez le programme ! ) pour les Djangofolllies !

Lollo Meier, Minor Sing, la famille Cavalière et son Jazzy Strings, Tcha Limberger, Samson Schmitt et bien d’autres viendront swinguer près de chez vous.

flagey,brussel jazz festival,river jazz,theatre senghor,theatre marni,jazz station,djangofolllies,tournai jazz festival,archie shepp,les lundis d hortense,kurt rosenwinkel,maak s spirit,enrico rava,labtrio,richard galliano,or bareket,tuur florizoone,guillaume vierset,thomas champagne,marc ribot,samson schmitt,rhoda scott,stacey kent,elia fragione,igor gehenot,eric legnini,stephane mercier

 

Et pour terminer cet excitant (épuisant ?) mois de janvier, direction Tournai pour son septième Jazz Festival (du 31 janvier au 4 février) !

Partagé entre la Halle aux Draps, le Magic Mirrors et le Conservatoire (rassurez-vous, tout cela tient dans un mouchoir de poche, autour de la Grand Place), on aura droit à une vingtaine de concerts !

On y verra Lisa Simone, Rhoda Scott, Stacey Kent et Michel Jonasz. Mais aussi Phil Abraham, Elia Fragione, Sacha Toorop, Didier Lockwood, Igor Gehenot, Eric Legnini et son Waxx Up et une carte blanche à Stéphane Mercier qui sera entouré, tour à tour, de Nathalie Loriers, David Linx, Jean-Louis Rassinfosse, Bruno Castellucci, Paolo Loveri, Fabrice Alleman, Vincent Bruyninckx, Nic Thys, Daniel Stockart, Toine Thys, Jean-François Prins, et Charles Loos… Wahoo !

Et bien sûr, pendant ces cinq jours (et nuits), il y aura des animations dans la ville, des expos, des projections…

Quand je vous disais que ce sera chaud…

 

A+

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

13/01/2013

Sous les flocons, le jazz.


Deux, trois, petits rendez-vous en ce début d’année.

steve houben,richard galliano,winter jazz festival,djangofolllies,blue flamingo,maak s spirit,flagey,theatre marni,tournai jazz festival,marc ducret,labtrio,jef neve,ibrahim maalouf,sal la rocca,matthew herbert,big noise,manu katche,igor gehenot,les doigts de l homme

Hé oui, les festivals ne se déroulent pas toujours sous le soleil d’été.

Winter Jazz Festival porte d’ailleurs bien son nom. Depuis quelques années, Flagey et le Théâtre Marni proposent une série de concerts, ainsi que quelques projections de films concernant le jazz. Sur le grand écran, on y verra «Petrucciani» de Michael Radford, «Autour de minuit» de Bertrand Tavernier ou encore «Sweet And Lowdown» de Woody Allen.

Et sur scène on verra Mâäk avec Marc Ducret, Metal-o-phone ou encore Too Noisy Fish pour les plus avant-gardistes, Jef Neve, Sal La Rocca, LABtrio et Christian Escoudé, pour les valeurs sûres, Kaja Draksier’s Acropolis ou Elifantree pour les découvertes et Matthew Herbert Big Band pour le plus grand plaisir de tous.

Alors, hop ! Une écharpe, un bonnet et n’hésitez pas à traverser la Place Falgey dans les deux sens.

Mais à côté de la «grosse machine», n’oublions pas non plus nos amis de Muse Boosting et leur Blue Flamingo Jazz Festival, qui continuent à proposer chaque trimestre deux concerts à Molenbeek. Allez vous réchauffer dans cette magnifique salle du Château du Karreveld aux sons de Big Noise et du trio d’Igor Gehenot. Ambiance assurée.

Ça c’est à Bruxelles. Mais il y a aussi Tournai qui propose la deuxième édition de son Tournai Jazz Festival . Cette année, on y verra Ibrahim Maalouf (unique concert en Belgique !!) mais aussi Richard Galliano, Manu Katché, Bojan Vodenitcharov et Steve Houben et quelques jeunes groupes dont Blue Monday People, Mister Dumont, Pia Silva… et encore Big Noise.

Allez-y !

Et puis, il y a aussi les Djanjofolllies dont les concerts s’éparpillent aux quatre coins du pays (Christian Escoudé, Les Violons de Bruxelles, MuZiek de Singe, Les Doigts de l’Homme et bien d’autres).

Et, bien entendu, outre les festivals, il y a toujours les clubs, les clubs, toujours les clubs !

Plongez dans l’agenda du site des Lundis d’Hortense, qui est toujours là pour vous dire où et quand ça se passe. Qu'il neige ou qu'il fasse soleil...

 

A+

12/01/2012

Festival de festivals.

 

Qui a dit qu’il fallait attendre l’été pour retrouver les festivals de jazz ?

Allez, hop, tous à vos agendas… et essayez de vous organiser!

Ça commence le 17 avec le Winter Jazz Festival, au Théâtre Marni et à Flagey.

winter jazz festival,marni,theatre marni,flagey,philip catherine,nicola andreoli,barbara wiernik,ensemble des musiques nouvelles,sinne eeg,loumen,asgest,michal vanoucek,miro herak,janos bruneel,joao lobo,ajo de cauter,blue flamingo,muse boosting,djangofolllies,eric seva,didier ithursarry,olivier louvel,fabrizio graceffa,toots thielemans,terez montcalm,eric legnini,thierry crommen,david linx,maria joao,bjo,swing dealers,nu jazz project,tournai jazz festival

C’est Philip Catherine - accompagné par le pianiste italien Nicola Andrioli - qui ouvrira les festivités au Marni (le 17) et pas moins de 20 jeunes musiciens venus de 7 pays européens qui donneront un grand concert de clôture à Flagey le 28 : «JazzPlaysEurope Anniversary». Entre ces deux grands moments, on pourra entendre le nouveau et ambitieux projet de Barbara Wiernik avec l’Ensemble des Musiques Nouvelles : «Les 100 Ciels» (le 21 au Marni). Le 26, à Flagey, Sinne Eeg sera l’invitée du Danish Radio Big Band et le lendemain, au Marni, on pourra découvrir Loumèn.

La suite de l’affiche reflétera la liberté des influences dans lequel le jazz évolue constamment: le quartette tchéco-slovaque AsGuest joue la carte de l’improvisation. Autour du piano de Michal Vanoucek on trouvera et d’un vibraphone Miro Herak (vib) et Janos Bruneel (cb) et Joao Lobo (dm) (le 18 à Flagey). Le 19, Frown I Brown apporteront leur touche de hip hop à la note bleue, juste après le vernissage de l’expo consacrée aux esquisses d'un des menbres du groupe, Herbert Celis. Le 25, le trio manouche de Marquito Velez, Martin Bérenger et Dajo de Cauter swinguera pour un soir de rencontre entre le Winter Jazz et les Djangofolllies ! Hé oui, les Djangofollies, c’est aussi en janvier ! Ça commence le 19, ça se termine le 29 et c’est un peu partout en Belgique…

winter jazz festival,marni,theatre marni,flagey,philip catherine,nicola andreoli,barbara wiernik,ensemble des musiques nouvelles,sinne eeg,loumen,asgest,michal vanoucek,miro herak,janos bruneel,joao lobo,ajo de cauter,blue flamingo,muse boosting,djangofolllies,eric seva,didier ithursarry,olivier louvel,fabrizio graceffa,toots thielemans,terez montcalm,eric legnini,thierry crommen,david linx,maria joao,bjo,swing dealers,nu jazz project,tournai jazz festival

Un autre Festival, c’est celui du Blue Flamingo, organisé par Muse Boosting au magnifique Château du Karreveld à Molenbeek. Le vendredi 20, on pourra y entendre le quartette de Fabrizio Graceffa (avec Jean-Paul Estiévenart (tp), Boris Schmidt (cb) et Herman Pardon (dm) et le samedi, le trio de Eric Seva (as), Didier Ithursarry (acc) et Olivier Louvel (g, sax). Cerise sur le gâteau, Eric Seva proposera également une Master Class le samedi 21 à 16h. Avis aux amateurs ! Renseignez-vous vite au 02 880 93 26 ou surfez ici

winter jazz festival,marni,theatre marni,flagey,philip catherine,nicola andreoli,barbara wiernik,ensemble des musiques nouvelles,sinne eeg,loumen,asgest,michal vanoucek,miro herak,janos bruneel,joao lobo,ajo de cauter,blue flamingo,muse boosting,djangofolllies,eric seva,didier ithursarry,olivier louvel,fabrizio graceffa,toots thielemans,terez montcalm,eric legnini,thierry crommen,david linx,maria joao,bjo,swing dealers,nu jazz project,tournai jazz festival

Et puis, pour que le plaisir soit complet, Tournai organise son premier festival de jazz ! Cela se déroulera le week-end des 27, 28 et 29 janvier à la Maison de la Culture. Et pour une première, les organisateurs n’ont pas fait les choses à moitié. Au programme : Toots Thielemans et Terez Montcalm le vendredi soir, Eric Legnini «The Vox» et le projet Cole Porter de Philip Catherine le samedi. Dimanche ce sera Thierry Crommen qui montera sur scène  avant le final très alléchant: David Linx et Maria Joao accompagnés par le Brussels Jazz Orchestra avec le projet «Another Porgy & Bess»!

Et comme si cela ne suffisait pas, il y aura aussi, pendant tout ce week-end, des ateliers de jazz vocal, des concerts pour les enfants et d’autres concerts (Swing Dealers, Nu Jazz Project…). Ça va swinguer dans la cité des cinq clochers !

A+

 

 

 

23/01/2007

Les Doigts de l'Homme aux Djangofolllies.

Je pourrais vous faire une série de jeux de mots plus ou moins foireux à propos des « Doigts de l’Homme ».
Mais non.
Ce n’est pas parce qu’ils ne se prennent pas au sérieux qu’on doit les prendre à la légère.
C’est là toute leur originalité. Et c’est le défi que se sont lancé ces trois musiciens.Comment trouver sa voie dans le jazz, assez codé, qu’est le manouche ?
Virtuosité, pathos ou sens de la fête… beaucoup de choses ont été faites depuis un célèbre Django.

C’est lors du festival honorant ce guitariste, les Djangofolllies, treizième (?) du nom, que j’ai eu l’occasion de découvrir sur scène ce trio français.

LDHomme01

Sur disque, que je vous recommande, on soupçonne l’humour. Et sur scène il éclate.
Il faut dire qu’Olivier Kikteff, avec qui j’ai eu l’occasion de bavarder longuement après le concert, a le sens du contact avec le public.
C’est d’ailleurs ce qu’il recherche dans la musique.
Dans cette musique.

Le concert est construit comme un petit spectacle avec mise en scène, effets de lumières, chorégraphies amusantes et un sens de la narration fluide et décalée.
Mais il ne faudrait pas oublier la musique.
Elle est donc gipsy à la base, mais n’a pas peur d’emprunter au rock, au folk, la bossa ou au classique.
«Crise de nerfs», morceau enlevé comme la plupart du répertoire, est d’ailleurs joué au banjo, accordé d’une étrange manière, qui peut faire penser au oud.
L’excellent contrebassiste, Tanguy Blum, délaisse parfois «la grosse dame» pour une basse électrique et s’en va slaper façon funk sur «Métal Hurlant».
Le leader chante sur quelques compositions personnelles souvent drôles et un peu sarcastiques : «140C» à propos de la chirurgie plastique, «Faites du bien» ou «Etre ou avoir» sur l’étroitesse d’esprit et les travers de certaines braves gens.
C’est pas bien méchant.
Juste bien observé.
On pourrait rapprocher ces moments-là de San Severino, mais Kikteff possède assez de personnalité pour imposer la sienne.
Le groupe est soudé et s’amuse beaucoup sur scène. Tout comme le public dans la salle.
Yannick Alcocer à la guitare rythmique maintient le cap et fait «la pompe» avec vigueur et maestria. Ce qui noue un dialogue fluide entre les trois musiciens.

Les chansons s’enchaînent avec bonheur.
L’humour fait parfois place à un peu de retenue quand le trio évoque le souvenir des horreurs que les gitans ont subi dans les années ’40 avec « Camping sauvage à Auschwitz », sans tomber dans le pathos.
Puis ils revisitent «Le Poinçonneur des Lilas» ou le «Bolero de Ravel» avec toujours autant d’humour.

LDHomme02

Et comme Les Doigts de l’Homme sont généreux, ils offriront un «supplément» de concert dans le bar des Riches Claires à un public qui n’en demandait pas tant.

Croisons les doigts pour qu’ils reviennent à nouveau en Belgique…
… merde, on avait dit: «pas de jeux de mots!»


A+

00:24 Écrit par jacquesp dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : doigts de l homme, djangofolllies |  Facebook |