31/10/2011

Steven Delannoye New York Trio au Sounds


Juste après le concert du Jazz Station Big Band, je file au Sounds pour écouter le second set du New York Trio de Steven Delannoye (ts). En fait de trio, ils sont plutôt… quatre, puisque Frank Vaganée (as) a été invité. Et en ce qui concerne la partie New Yorkaise, il s’agit de Desmond White (db) et Jesse Simpson (dm).

steven delannoye, frank vaganee, sounds, desmond white, jesse simpson

Le trio + 1 s’amuse essentiellement à revisiter quelques standards et à les redessiner à sa manière. C’est un peu comme reprendre la ligne claire de Tintin (c’est d’actualité) et l’adapter à la BD actuelle. C’est à dire, l’enrichir de tout ce qui s’est fait ces dernières décennies. C’est redonner aux traits de base, une autre dimension, une autre dynamique. C’est raconter la même histoire avec d’autres mots, d’autres couleurs, d’autres formes. Après tout, c’est l’essence même du jazz.

Alors, Frank Vaganée esquisse, frotte, dilue, force le trait, ou l’évoque à peine, avant de partir dans des envolées puissantes. Steven Delannoye vient parfois affiner le contour, redonner parfois un peu de netteté. Entre les deux saxophonistes on sent de la jubilation dans le dialogue. Ensemble, ils s’éloignent parfois loin du thème initial mais retombent toujours sur leurs pattes.

steven delannoye, frank vaganee, sounds, desmond white, jesse simpson

Les deux américains vont encore plus loin dans le détricotage. Rien ne semble leur faire peur. Ils possèdent un langage très sûr et un vocabulaire très riche. Desmond Whithe s’amuse constamment à brouiller les pistes, à ralentir le tempo, à l’accélérer, à tenter de le perdre, à lui donner de nouvelles impulsions. Le batteur colorie parfois en dehors des traits comme pour élargir le tableau. C’est vif et spontané. C’est parfois déroutant mais tellement excitant… Surtout lorsque l’on reconnaît, là, dans le fond, en arrière-plan, presqu’en transparence, un thème mille fois entendu.

Steven Delannoye et Frank Vaganée – quand même impressionnant de puissance, d’énergie et de précision - se font une vraie chasse comme au bon vieux temps. Ça fuse, ça répond vite et on ne s’ennuie pas une minute. Bref, ça jazze…

A revoir, avec plaisir, pour savoir où leurs recherches les mèneront. Ça devrait être intéressant.

 

A+

Les commentaires sont fermés.