04/10/2011

Evgeny Lebedev - World Trio au Music Village

Le trio d’Evgeny Lebedev avait gagné, l’année dernière, le concours Jazz Hoeilaart. Outre le fait de recevoir un prix en monnaie sonante et trébuchante, le lauréat était invité à faire une tournée en Belgique.

Le pianiste russe, accompagné de Haggai Cohen Milo (db) et de Lee Fish (dm), était au Music Village le jeudi 22 septembre.

Je connaissais déjà Haggai Cohen Milo pour l’avoir entendu jouer avec Omer Klein, il y a deux ans. Concernant le trio, par contre, je ne connaissais que peu de choses.

jazz hoeilaart, music village, evgeny lebedev, haggai cohen milo, lee fish, dimitar bodurov, est

Son originalité réside surtout dans le mélange des origines de chacun de ses membres. Un Russe, un Israélien et un Américain qui apportent leur culture musicale afin de donner une réelle légitimité au nom du groupe : World Trio.

Le démarrage est tout en énergie avec «From East To West» - on ne peut plus évocateur - et «Fairy Tale». Le jeu d’Evgeny est franc et tranché. Le visage impassible, le regard d’acier, il laisse courir ses doigts virtuoses sur le clavier. L’osmose entre les trois musiciens est évidente et immédiate. La balance entre les «trois mondes» est parfaite. Chacun y injecte un peu de sa personnalité ou, au contraire, l’adapte au collectif.

jazz hoeilaart, music village, evgeny lebedev, haggai cohen milo, lee fish, dimitar bodurov, est

Avec «Russian Dance», Lebedev affirme plus encore ses racines. Il va jusqu’à mêler des chants traditionnels russes enregistrés, sur lesquels il base sa composition. Cela me rappelle assez le travail que fait Dimitar Bodurov (vu ici) avec les chants bulgares.

Le folklore des Balkans est donc très présent sur la plupart des morceaux, mais il se mélange au jazz, à la musique classique ou à la pop music. On sent également l'influence assez claire d’E.S.T. dans certaines compositions et le morceau «Esbjorn» est d’ailleurs là pour le confirmer.

Les mélodies sont souvent «chantées» par le piano, mais la basse n’est jamais en reste. Haggai Cohen Milo ne se contente pas d’un walking ou de jolis ornements. Il s’évade et raconte, lui aussi une partie de son histoire. Il palpe les cordes avec force et joue beaucoup les contrepoints, donnant de la profondeur aux mélodies dans un jeu très noueux et riche. À la batterie, Lee Fish développe un jeu très sec, rapide et nerveux, aux accents parfois drum ‘n bass.

jazz hoeilaart, music village, evgeny lebedev, haggai cohen milo, lee fish, dimitar bodurov, est

On continue notre petit tour du monde avec «Broken Tango». Tout est dans le titre, ou presque. On joue les faux départs, on s’amuse avec les accélérations soudaines, les breaks inattendus… Mais on y cherche peut-être juste le tango.

Tout est souvent très dansant et enlevé, et même quand Evgeny attaque une ballade («Nicholas’s Lullubay»), on y sent encore cette tension. Toute l’âme et la mélancolie slaves sont présentes, rudes et fières.

jazz hoeilaart, music village, evgeny lebedev, haggai cohen milo, lee fish, dimitar bodurov, est

World Trio est un groupe attachant à la personnalité bien affirmée. Un trio qui montre, qu’une fois de plus, le jazz n’a pas de frontière.

 

A+

 

Les commentaires sont fermés.