04/05/2009

Mélanie De Biasio - Jazz Is A Mess

 

Jazz Is A Mess.

Mélanie De Biasio est en résidence au Music Village jusque fin juin.
Chaque dimanche soir, vers 21 heures, le club se fait écrin idéal pour accueillir l’univers si particulier de le chanteuse.

Lumière basse.
Ambiance noire, moite, veloutée. (Vous souvenez-vous de Blue Velvet de Lynch ?)
db02

Sur scène, recroquevillée sur elle-même, en position quasi fœtale, Mélanie chante, fredonne, murmure…
Jamais, tout au long des deux sets, elle ne se lèvera.
Elle s’est confectionnée un nid entre le piano de Pascal Mohy, la batterie de Dré Pallemaerts et le clavinet de Pascal Paulus.

Mélanie utilise sa voix comme un instrument.
Elle laisse chanter son souffle.
Au travers du micro de sa flûte, elle entame «My Man's Gone Now» et enchaîne avec «A Stomach Is Burning».
Elle nous invite à explorer ce qu’il y a de plus profond en nous.

La voix se mêle aux soupirs de la flûte.
Elle alterne standards et compositions personnelles.
db01

La musique est pétrie de blues, de poussière et de nuit.
Une musique qui fait resurgir les blessures et les peines.
De Nina Simone ou de Billie Holiday, elle reprend l’âme et la douleur en s’abstenant de toute imitation.
Elle va chercher tout ça à la source, aux racines du blues.
C’est la vraie raison de son chant.

En écho au jeu tachiste de Pascal Paulus, elle fait swinguer langoureusement «I’m Gonna Leave You». Puis, en duo avec Dré Pallemaerts, qui frotte la peau de ses tambours comme un félin, elle envoûte «What’s The Deal?». Avec Pascal Mohy, au jeu économe, elle enveloppe un sensuel «Let Me Love You»…

Le groupe crée un climat improbable.
Les tempos sont ralentis.
Le temps s’est arrêté.
On aimerait que ce dimanche soir s’éternise.
Le quartette nous attire dans les abîmes d’un tourbillon sans fin, jusqu’aux silences des plus musicaux.

Mélanie met un beau désordre dans nos têtes.

Que celui qui n’a jamais osé entrer dans monde si singulier de Mélanie De Biasio soit damné à tout jamais.

Les autres iront au Music Village un dimanche soir.

Jazz is really a mess.

A+

Commentaires

Top fan de mélanie Oui, oui ! grande découverte de la scène belge ! Mélanie, je l'ai vu à Paris grâce à Rom sur Voices... belle prestation et créative artiste... bien entourée de musiciens purs et durs !
Absolument la pousser à revenir sur Paris !!!

Quelques photos juste là :
http://cooldesource.blog.lemonde.fr/2008/09/25/melanie-de-biasio-au-sunside-2/

Écrit par : ptilou | 04/05/2009

Pareil.
A chaque fois, je succombe.

(Mais oui, elle repassera à Paris... laissez-là nous encore un peu ;-) )

A+

Écrit par : jacques | 05/05/2009

Prosterné Je te l'ai déjà dit, l'ami Jacques, et je le répète!

Si jamais Mélanie et sa bande s'amène à Montréal, je serai le premier à me prosterner à son autel...

Et pendant ce temps, à notre Festival de jazz, ils nous programment des Sophie Milman et cie... Que puis-je ajouter?

A+ l'ami :-)

Jean Francois

Écrit par : Jazz Frisson | 11/05/2009

Les commentaires sont fermés.