26/03/2009

Eric Fusillier à la Jazz Station

Samedi 21, premier jour du printemps.

Malgré le beau temps, à la Jazz Station, vers 18h., le public est venu assez nombreux pour écouter le quartette (normalement, il s’agit d’un quintette, avec Guy Cabay) du plutôt discret contrebassiste Eric Fusillier.
C’est vrai, à moins que je ne me trompe, il se fait plutôt rare sur les scènes de Belgique. Bien qu’on l’ait vu avec Jojoba ou Alain Cupper il y a peu.
001

Il y avait du monde, donc, qui se dandinait au son d’un jazz plaisant et sympathique.
Parfois cool, parfois swinguant, parfois bop.

On est en terrain connu et c’est assez agréable.
Et ce qui est
surtout agréable, c’est l’espace que donne Fusillier aux autres musiciens.
Ce qui permet à Sabin Todorov (p) de se laisser aller à de belles improvisations (sur «Caprice») tout en rebondissements.
002

De même, Victor Da Costa (g), au groove qui fait parfois penser à Grant Green (sur «Vent Debout», par exemple), peut s’échapper avec bonheur dans des chants fluides et ciselés.

Fusillier assure sobrement derrière, alors que Didier Van Uytvank (dm) nous la joue avec délicatesse. Il souligne quelques phrases, fait briller quelques accords, frappe tout en subtilité. Parfois feutré, parfois sec et aiguisé - juste comme il faut - avec cette petite pointe de «sustain».

Alors, on termine avec un morceau «que tout jazzman connaît» comme le dit Fusillier: un bon thème bebop… Ne serait-ce pas «Ornithology» ?
(J’espère ne pas m’être trompé sinon je vais vraiment passer pour un cave.)
Et en rappel: «All The Things You Are».

Agréable concert de printemps.

On ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Direction le Sounds pour écouter Flavio Boltro, invité par Piero Delle Monache.
À suivre…

A+

Les commentaires sont fermés.