17/11/2008

Motives Festival (3) - John Scofield - Philip Catherine

Salle comble à Genk ce dimanche pour la troisième et dernière soirée de cet excellent festival à la programmation singulière et pertinente.

Après avoir fait la part belle aux batteurs (Jack DeJohnette, Manu Katché ou encore Eric Thielemans), la scène était ouverte à deux des plus grands guitaristes du jazz actuel: Philip Catherine et John Scofield.
001

Philip Catherine d’abord.
Détendu, souriant et blagueur, il explique avec beaucoup d’humour comment il joue en solo… avec lui-même.

Maîtrise totale de la technique de l’overdubbing.
L’exercice n’est pourtant pas aussi simple qu’il y paraît, surtout quand la musique est aussi sophistiquée, quand elle joue sur des ruptures rythmiques ou en rubato.

Mais au-delà de ça, on est subjugué par l’émotion que le guitariste belge parvient à faire passer au travers de ses mélodies.
«Méline», «Toscane», «Béa» ou «Homecomings» défilent.

Du grand… du très grand art !

Scofield n’hésitera pas d’ailleurs à rendre un très bel hommage à Philip à la fin de son propre concert.
004

Avec Scofield, justement, on plonge au plus profond du blues New-Orleans.

Le Piety Street Band déverse un swing poisseux et authentique.
Le quartette retourne aux racines du blues, du gospel et du rythm ‘n blues.

Jon Cleary, entre piano et orgue Hammond, chante corps et âme des «Something’s Got A Hold On Me», «I Don’t Need No Doctor», «Never Turn Back» ou encore «I Feel Like A Motherless Child» enflammés !
002

George Porter Jr., à la basse puissante et profonde, se fait complice du batteur, au visage impassible, Ricky Fataar.

Le visage impassible, ce n’est pas ce qu’affiche John Scofield.
Il accompagne tous ses riffs délirants, ses accords parfaitement maîtrisés et ses distos subtilement dosées de petits rictus et de grimaces expressives.
003

Ça sent le Sud à plein nez.
Ça sent le blues et la terre.

Ça sent le plaisir.

Un disque devrait sortir bientôt et John Scofield et son Band devraient revenir en Europe l’été prochain.
Il ne faudra pas manquer ça !

A+

Les commentaires sont fermés.