09/11/2008

Véronique Hocq - Mathieu De Wit - Duo au Music Village

Ce qui est bien avec Véronique Hocq, c’est qu’elle chante des standards.
Mais pas que.
Ou du moins ce ne sont pas des standards que l’on entend souvent chanter.
(Mais alors, sont-ce des standards ? Vous me ferez une thèse là-dessus, j’attends vos réponses)


Elle chante des standards, mais à sa façon.
Alors, elle les choisit en fonction de son univers et de sa voix.
Une voix de «papier-calque».
Légèrement graineuses, finement polie, subtilement translucide…
Tout est dans la douceur et la retenue, un peu à la manière de Susanne Abbuehl.

Bien sûr, on a droit à «My Favorite Things», «Lullaby Of Birdland», mais  dans des versions assez singulières et très dépouillées, ou un très émouvant «Never Let Me go», mais aussi «Epistrophy», «Crystal Silence» ou encore «Well You Needn’t».


Avec elle, le jeu de Mathieu De Wit au piano fonctionne vraiment bien.
Il adopte, ce soir, une approche assez percussive, parfois même dissonante (ces petites notes aigues et aphones qu’il va chercher de temps en temps…), qui contraste avec la voix.
On ne peut évidemment pas s’empêcher de penser à Mal Waldron. Mais aussi parfois à Jaki Byard ou à Monk bien sûr.

Toute la poésie de De Wit est là: contourner l’évidence.

Au Music Village, il y avait un esprit «after hours» qui flottait. Une ambiance qui appelle à la mélancolie, celle qui peut durer une nuit entière.


Oh, bien sûr, il y a encore quelques mises en places à affiner, une complicité à confirmer et des automatismes à aiguiser.

N’empêche, il n’y a pas de raison que ces deux-là aillent vers la facilité et le gentil au risque de verser dans le «passe-partout».
Tant pis si c’est difficile, s’il faudra encore un peu de temps… la personnalité est à ce prix.
Et ça en vaut la peine.

A+

Commentaires

Je viens de faire un tour sur son myspace (que tu as mis en lien) et c'est en effet extrêmement beau.

Écrit par : Gilles | 09/11/2008

je me permets...
les standards... longue dispute, mais à mon avis ce sont les chansons populaires des années 20-30-40.
donc selon cette théorie les morceaux de Duke ne sont pas des standards mais des morceaux écrits pour les orchestres jazz (à l'aide, ils vont me crucifier pour cela!)
N.

Écrit par : Nicola | 09/11/2008

@Gilles
Je suis sûr que cela lui fera plaisir. (Alors, la progra de Souillac 2009? C'est fait? ;-) )

@Nicola
Elève Nicola... bravo pour cette réponse rapide! :-)
Je suis assez d'accord avec toi. C'est pour cela que j'ai hésité à employer le mot "standard"... Mais, est ce qu'on n'a pas un peu élargi la définition? Par exemple: "Footprints" c'est un standard, non? Et "Giant Step"? Et "Well You Needn't" aussi, non? Et on est assez loin des airs populaires de Brodway...

Alors, il faut dire quoi?

On en discutera autour d'une bière, tiens!
(A propos, je n'ai pas eu l'occasion de venir t'écouter avec Sophie et Suzanne comme je l'avais promis... sorti un peu trop tard du boulot...)

D'autres avis? :-)

A+

Écrit par : Jacques | 09/11/2008

La programmation avance mais rien n'est encore fait. Ce sera arrêté lors du premier trimestre 2009.
A+

Écrit par : Gilles | 10/11/2008

Les commentaires sont fermés.