02/02/2008

François Decamps Quartet - Jazz Station


d001
François Decamps (j’ai remarqué que j’écrivais souvent DeScamps, désolé François, je ne le ferai plus) a revu la formule et la composition de son quartette.
Premier concert à la Jazz Station samedi dernier (le 26).

Herman Pardon a définitivement pris la place de Marek Patrman à la batterie.
Exit le piano d’Edouard Ferlet, place au saxophone de Fred Delplancq.
Et plutôt que la contrebasse de Piet Verbiest, c’est la basse électrique de Benoit Vanderstraeten qui fait son entrée.

Est-ce à dire que le groupe se veut plus électrique ?
Pas sûr.

Évidemment, ce qui frappe d’emblée, c’est l’énergie qui s’en dégage. Et Fred Delplancq n’est pas le dernier à attiser cette tendance.
Toujours mélodieux, voire lyriques, ses solos s’embrasent souvent de façon irrésistible au fur et à mesure que le thème se développe.

La basse électrique ajoute également un supplément d’adrénaline à cet esprit un peu rock.
Pas d’effet de disto cependant: le jeu est clair, direct, droit et affirmé. Comme le drumming de Pardon.

À la guitare, François Decamps semble procéder de la même manière. On y décèle ici et là quelques accents à la Abercrombie, peut-être. L’exposé est clair, fait de phrases concises et nerveuses qui évoluent parfois vers une pâte sonore aux accents rock assez affirmés. Même si le blues – ou le funk, ou la soul ou le bop – est souvent à la base des compositions, le guitariste n’hésite pas à jouer les sons saturés. Léger clin d’œil à Hendrix ?
d002
Le groupe était au Festival de Mons ce week-end. J’aurais dû vous en parler plus tôt, mais je n’en ai pas eu le temps. Mais je suis sûr que vous ne m’avez pas attendu pour aller les écouter.

Affaire à suivre donc, sur scène (le 16 février au Sounds) et, qui sait, bientôt sur CD ?
Wait and see.

A+

Commentaires

François decamps au Pelzer le 09/09/2009 François Decamps Quartet au Jacques Pelzer Jazz Club ce mercredi 09/09/2009 (bld ernest solvay 493 à 4000 Liège 04/2271255) avec Fred Delplanck (sax); Piet Verbist (cb); Herman Pardon(dr)

Écrit par : jacques pelzer jazz club | 20/08/2009

Les commentaires sont fermés.