21/01/2008

Paolo Fresu sur Citizen Jazz

Vous connaissez Paolo Fresu, la star italienne (et européenne) de la trompette ?

Le musicien qui a écouté, ré-écouté  et encore écouté Miles pour retrouver le son identique de la sourdine sur « Round Midnight », au risque de s’y perdre?

L’homme qui gère des quinzaines de projets de front avec, entre autres, son quintette, son Devil quartet, le P.A.F. trio…?

Celui qui arrive à se fondre dans les mondes aussi différents que ceux de Uri Caine, David Linx, Carla Bley, Richard Galliano, Nguyen Lê, Dhafer Youssef, Stefano Bollani ?


Paolo Fresu_07

Et bien je l’ai rencontré et je l’ai interviewé pour Citizen Jazz.

« En fait, quand on parle de jazz maintenant, on ne parle de rien… C’est de la non-musique, si on veut. C’est devenu tellement large et tellement riche ! C’est une musique qui traverse tous les pays du monde. Ça ne signifie rien, et ça signifie tout. Le jazz prend racine partout. »

À lire ici.

A+

 

 

*Photo: Jos L. Knaepen (Merci Jos)

22:10 Écrit par jacquesp dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : paolo fresu, citizen jazz, interview |  Facebook |

Commentaires

Très chouette interview - ...Et si tu vas sur son site, on peut faire le relais avec la fin de ton interview : http://www.paolofresu.it/

Au plaisir !
YB

Écrit par : YB | 23/01/2008

Merci Yves... tout le mérite revient à Paolo ...à tous points de vue :-)))

a+

Écrit par : jacques | 24/01/2008

Si t'as envie de le revoir, Paolo Fresu vient à "De Roma", tout près de chez moi: www.deroma.be/index.cfm?PageID=18203

Écrit par : Lukas | 14/02/2008

Les commentaires sont fermés.