05/08/2007

Le jazz et la java



Le jazz.

Sur la route qui me menait dans les environs de Toulouse, cet été, j’en ai profité pour écouter et re-écouter plein de disques.
La nuit, en voiture, en une petite dizaine d’heures, quand les enfants dorment, on peut en écouter des choses!

Monk-Live at the Blackhawk

D’abord, des classiques: du Monk , bien sûr («At The Blackhawk» avec cet excellent et trop peu connu trompettiste Joe Gordon, «Monk’s Dream», «Monk Alone in San Francisco», etc…), l’habituel Flavio Boltro («40°»), Lee Morgan («Search For The New Land»), Andrew Hill et l’explosif «Change», ou plus mystérieux, l’envoûtant Christian Wallumrod et son «Zoo Is Far»…

Tout ça, entrecoupé par quelques Feist («The Reminder», un peu moins surprenant que son premier et excellent album «Let It Die»), Abd Al Malik (merveilleux), Amy Winehouse ou les joyeux KMG’s !

Ha oui, aussi un peu de Mika… Oui, oui, celui qu’on entend partout. (Et qui n'a rien à voir avec le jazz...)
Faut bien que les enfants aient leur mot à dire aussi.
Finalement, c’est pas si mal ce Mika.
Influencé par Freddie Mercury, ça c’est clair, mais aussi par Gilbert O’Sullivan, Leo Sayer etc…
Pop sympa et estivale.
Bon, passons… les enfants se sont rendormis.

Je repars sur Octurn et Pierre Van Dormael avec «North Country Suite» et «Spider’s Dance» de Dupont T pour rester dans le même esprit.
Deux albums excellents basés sur une recherche en profondeur, autant complexe qu’évidente. Du groove tout en polyrythmie.
Du grand art.

Sur place: Louis Sclavis («L’imparfait Des Langues»), dialogues intéressants et mélange des genres: le jazz, le rock, la musique contemporaine, l’électro…
Assez intrigant et interpellant tout ça.
Des espaces de liberté, des échanges, des discours surprenants…Il sait y faire Sclavis.

Dans un tout autre genre: Dee Dee Bridgewater et son «retour aux sources» avec «Red Earth».
Moi qui ne suis pas vraiment un fan de la belle chanteuse (jamais été aussi énervé par un jeu de scène aussi stéréotypé et crispant - entre meneuse de revue et chanteuse de variété américaine - que lors de son passage à Gand il y a deux ans!), je dois avouer que cet album est une belle réussite.
C’est sincère, c’est superbement chanté, c’est intelligent et sensible.
Elle mêle les chants africains (avec Baba Sissoko, Sherif Soumano et autres Ramata Diakité et Oumou Sangaré - Dieu! qu’elles chantent bien!) et des standards de jazz qui trouvent vraiment bien leur place ici: «Four Women» et «Afro Blue», par exemple…
Me voilà réconcilié avec Dee Dee.

red

Une autre jolie surprise, c’est Robert Mc Gregor.
Un jeune saxophoniste américain d’origine chinoise qui vient de publier son premier disque: «Refraction Of Light».
Entre hard bop et cool, ce jeune gars a le sens de la mélodie.
Et pour son style, on le sent fort influencé par Lee Konitz ou Warne Marsh.
Il est accompagné par un excellent pianiste qui semble le pousser à aller plus loin et qui lui répond, en tout cas, avec pas mal de mordant: Miro Sprague.
Un beau quartet - car c’est un quartet - qui peut devenir intéressant à mon avis …et un pianiste à tenir à l’œil (et à l’oreille).

Bon, il y a eu encore plein d’autres choses sous le soleil du sud: Ahmad Jamal, Coltrane, Miles, Art Tatum, Mélanie De Biasio, Archie Shepp etc…

Au retour: on reprend les mêmes en y ajoutant un peu de Ornette Coleman, Andreu Martinez, David Prez, Romain Pilon, Mingus, Rackham, Chris Joris, Bill Carrothers...

et Nougaro
Toulouse oblige !



La java.

Allez, pour le plaisir et pour conclure, une chanson de l’enfant du pays qui résume assez bien mes vacances, finalement.





A+

Commentaires

L'ennui, connait pas! Ben dis-donc, tu t'es pas trop ennuyé. T'as des enfants qui sont drôlement accomodants, ou alors qui dorment très profondéement!

Y'a plein de trucs vraiment bien, ici. A découvrir.

Dee Dee, cet album j'ai aussi adoré. Très authentique.

Je viens tout juste d'écrire un billet sur le Spider's Dance de Dupont T. Belles atmosphères. C'est ici:

http://jazzfrisson.blogspot.com/2007/08/dupont-t-spiders-dance.html

Et Mika en vacances, c'est comme entrer dans une confiserie...

Jean François

Écrit par : Jazz Frisson | 06/08/2007

Mes filles ne sont pas conciliantes, elles sont bien éduquées...
:-))))))

Mais comme me disait la plus jeune dernièrement:
"Parfois à l'école je me tape la honte parce que je ne connais pas les derniers "tubes"... Et alors, quand je dis que je connais Miles Davis, Ahmad Jamal et John Coltrane elles me regardent comme si j'étais pas normale!"

:-)))))

Mais je te rassure, elles entendent autre chose que mes disques (les radios et la télé ont un pouvoir démeusuré contre lequel je ne peux lutter!).

Oui, Dupont T, c'est excellent (et ton billet aussi!)

A+

Écrit par : jacques | 07/08/2007

quoi??? Mika, ça crait sa pute de race.

Écrit par : JunglePulse | 07/08/2007

demande de paticipation Boubacar Faye, alias Vieux Mac Faye, a passé sa jeunesse à écouter les guitaristes de jazz, Joe Pass, Wes Montgomery et de blues, BB King, John Lee Hooker. Autodidacte, il joue du riti, violon Peul à une corde, avec ses frères Lamine et Habib, qui joueront plus tard respectivement avec le Super Diamono de Omar Pène et le Super Etoile de Youssou N’Dour.

Dans les années 80 il s’expérimente à la guitare en fréquentant les hôtels et clubs de Dakar et forme le Sabar Tam avec le percussionniste aveugle Pape Niang. Il participe comme guitariste et arrangeur pour les albums de Ismaël Lô et Cheikh Lô et enregistre un album solo très mbalax "Ainsi va la vie".


En 89 Vieux Mac Faye forme avec cinq musiciens le groupe Mac Ténor Band. Il retourne à sa passion du jazz qu’il mixe avec les sonorités africaines, créant son propre style le djolof blues.

L’un des meilleurs jazzmen sénégalais a participé à la création en 2003 de l’école de musique « Arc en Sons », qui contribue à la promotion de la culture musicale sénégalaise et à l’enseignement des instruments traditionnels, kora, djembé, sabar, balafon ...
nous voulons participé a votre activité et merci de nous avoir repondu
suite a notre demende nous vous donnons nos concidération les plus rspectueux
le manager
mbaye khoussa
tel:00221765846960


Nom: Vieux Mac Faye
Occupation:Artiste Chanteur

Écrit par : khoussa mbaye | 18/03/2009

Les commentaires sont fermés.