07/07/2007

Blue Note Festival 2007 - 01

Allez, quelques mots à propos de la première soirée au Blue Note Records Festival à Gand.

Je suis arrivé un peu tard pour écouter aRtet, mais je suis arrivé pile poil pour entendre le Big Band de Charles Tolliver.

01

Le trompettiste a joué aux côtés de McCoy Tyner, Jacky McLean ou encore Andrew Hill… fin des années ’60 avant de se faire plus discret jusqu’il y a peu (avec Andrew, à nouveau).

Son Big Band, il le veut un peu «sale», un peu rebelle.
Tolliver vient du hard bop, il adore ça et ça s’entend.
Il donne plus d’importance à l’énergie et à l’impro qu’au respect de l’écriture des thèmes.
Son batteur, Victor Lewis ainsi que quelques souffleurs (Stafford Hunter, Billy Harper par exemple) semblent être du même avis.
Avec «Rejoicin’», le ton est donné: ça déménage sec. C’est pas toujours précis, pas toujours vraiment au point, mais c’est brut de décoffrage et du coup, ça fonctionne.
Même si il est touchant sur des morceaux plus «intimistes» comme «‘Round Midnight», Tolliver est bien plus à son affaire sur les tempos plus rapides.
Et d’ailleurs Cecil Mc Bee (excellent) ou Georges Cables (p) sont là pour maintenir la pression…

Changement radical de style avec le Vanguard Jazz Orchestra.
Big Band mythique qu’avaient fondé Mel Lewis et Thad Jones, anciens pensionnaires du Count Basie Orchestra, fin des années ‘60.
L’esprit et la qualité sont toujours bien présents.
Ici, ça swingue, c’est joué au millimètre, c’est huilé…
John Mosca (tb) présente avec beaucoup d’humour et dirige avec fermeté les excellents musiciens (Dick Oats ou Gary Smulyan pour ne citer qu’eux)…
L’invité d’honneur était notre célèbre trompettiste Bert Joris (qui s’y connaît en Big Band…).
D’ailleurs, on reconnaît tout de suite sa patte dans ses compositions. Ça sonne comme du… Bert Joris.
Il a cette façon de moduler les tempos, de faire vibrer la douceur d’un thème.
Son phrasé est d’une pureté indéniable. On pense à Chet ou à Tom Harrell parfois, mais c’est bien du Joris.
Avec le VJO, le cocktail est parfait.

02

Mais mon coup de cœur ce soir allait à Kenny Werner et son quintet.
Quel quintet !
Scott Colley,Randy Brecker, David Sanchez (qui m’a semblé bien mieux inspiré qu’à Liège), et la fabuleuse Cindy Blackman (dm) que je voyais pour la première fois.

Werner aime les ruptures de rythme.
Il a une façon d’emballer la machine de manière exceptionnelle.
On ne s’ennuie pas une seule seconde.
C’est nerveux («New Amsterdam»), c’est frais, c’est parfois funk (ben oui, Randy n’est pas là pour rien), c’est parfois lyrique (haaa… ses petites influences classiques), c’est parfois doux sans être mou («The 13th Day») c’est parfois «complexe» («Inaugural Balls») et c’est ça qui est bien...

Il y a eu de superbes moments de dialogue entre la batterie et le piano et des échanges musclés entre le sax et la trompette.

Puis, Toots est arrivé sous un tonnerre d’applaudissements (le chapiteau était plein à craquer).
Notre harmoniciste national à reçu pour ses 85 ans un joli album de photos de Jos Knaepen

Mais le vrai cadeau, c’est Toots qui nous l’a offert.
On a beau connaître le musicien par cœur, ces notes font mouche.
Et entouré de tels musiciens, «Stella By Starlight», «Les Moulins de mon Cœur» ou «Wonderful World» prennent encore une autre dimension.
Chapeau les artistes…

A+

Commentaires

Charles Salut Jacques,
Déjà, merci beaucoup pour ton message sur Jazz Chronique et coups de coeur, ca fait plaisir, ca fait du bien, le blog est tout jeune, bientôt 2 mois ! Sinon, je viens de découvrir Jazzques, Waou, trés interessant tout ça, et trés pertinant, y'a du contenu de qualité ! Concernant Charles, il passe à Paris mercredi et je crois que je vais être de la partie car je ne l'ai jamais vu et puis Charles, c'est un grand bonhomme, j'aime beaucoup sa discographie.... En plus, avec Georges Cables, Cecil Mc Bee et Victor Lewis, ca va, le pure trio !
A bientôt Charles car lorsqu'on découvre Jazzques, on y reviens !

Z

Écrit par : Z | 07/07/2007

Oups ! Sorry, c'est à bientôt Jacques, pas Charles, mes pensées étaient pour le bonhomme et j'ai fais une bien belle étourderie !

Ca me donne l'occasion de remercier pour l'ajout dans tes liens :o)

Z

Z

Écrit par : Z | 07/07/2007

Jacques et Z Je vois que Jacques a trouvé le Z qui manquait dans son nom!

Content de voir que vous vous êtes enfin rencontré tous les deux!

Ça me semble vraiment superbe, le Blue Note Festival, dis-donc!

Jean François

Écrit par : Jazz Frisson | 08/07/2007

:-) Bienvenue "Z".
La porte est toujours ouverte!

@Jean François
Joli le coup du "Z"... bien vu. :-))

Oui, Blue Note est un excellent festival.
Le pire, c'est qu eje vais rater une journée exceptionnelle le 16 (homage à Coltrane avec Archie Shepp, Roswell Rudd RashiedAli, Jereon Van Herzeele...) car je suis en vacances du côté de Toulouse.

Hé oui, il faut bien se reposer de temps en temps...

A+

Écrit par : jacques | 08/07/2007

@ Jacques:
Merci pour l'acceuil et c'est avec plaisir que je viendrais pousser la porte de Jazzques !
@ Jean François:
Bien vu pour l'histoire des ZZZZZZZZZZ et content d'avoir croisé le chemin de Jacques qui semble être aussi trés actif, un acteur sur le terrain !

Écrit par : Z | 09/07/2007

Les commentaires sont fermés.