02/07/2007

Toku, Bart De Nolf et Philip Catherine au Sounds

Toku est une véritable star dans son pays, le Japon.
Toku est un trompettiste qui aimerait bien se balader un peu en Europe.
Toku est fan de Chet Baker.

Comme Chet Baker, il joue du bugle. Comme Chet Baker, il chante. Comme Chet Baker, il est beau gosse.
Entendons-nous, il ne joue pas comme Chet Baker et ne chante pas comme lui non plus.
Personnellement, je lui trouve quelques intonations à la Kurt Elling, ce qui n’est pas mal du tout, vous en conviendrez.

002

Pour les deux concerts qu’il a donné en Belgique (au Sounds ce vendredi) et en France (au Parc Floral dimanche dernier), le trompettiste s’est entouré de deux excellents musiciens belges: Philip Catherine (dont on ne rappellera plus qu’il fut un compagnon de route précieux pour Chet) et de Bart De Nolf (qui connaît bien le Japon pour l’avoir sillonné avec Toots).
Philippe Aerts était annoncé ce soir pour tenir la contrebasse, mais il a dû renoncer - ainsi qu’à la tournée d’été avec Richard Galliano - à cause d’un méchant claquage… Comme quoi, il ne faut pas être footballeur pour que ce genre de chose vous arrive. Bon rétablissement, Philippe.)

Dans le club, l’ambiance est sobre, soft et apaisée ce soir.
La tactique à Toku est de reprendre, essentiellement pour cette tournée, des standards… «My Foolish Heart», «But Not For Me» etc…


Sur un thème un peu plus enlevé, Philip Catherine vient titiller le trompettiste avec des phrases délicatement groovy dont il a le secret.
Toku tente de répondre, mais il préfère ne pas trop faire monter la sauce. Le phrasé reste doux sans être aussi précis et fluide que celui de son idole ou que d’un Bert Joris par exemple.

Avant la pause, Bart De Nolf tentera aussi de pimenter un peu le concert en prenant un solo éblouissant de sensibilité et de percussivité (oui, je sais, ça ne se dit pas) sur «Béatrice».
La salle est attentive et apprécie ce moment un peu plus épicé.

En début de deuxième set, on aura droit à une très belle version, mystérieuse et swinguante de «Love For Sale». Une version qui s’éloigne un peu de ce que l’on connaît. Philip Catherine injectant dans ce thème quelques excentricités qui élèvent le niveau. Décidemment un sideman de luxe.

Puis, ce sera «I Fall In Love Too Easily», «It Had To Be You», «My Funny Valentine» ou encore une version assez «crooner» de «There‘ll Never Be Another You».

Ça manque peut-être encore de personnalité, mais ne boudons pas notre plaisir: réécouter ces standards – que l’on n’entend plus si souvent, du reste - est toujours très agréable.
Bon... faut peut-être pas faire venir quelqu'un du Japon pour ça.
001

Merci à Jos L. Knaepen pour les photos. Après tout, moi aussi j’ai parfois droit à un photographe de «luxe» pour illustrer mon blog…

:-))

A+

Commentaires

Japan Sounds Vraiment l'air intéressant ce Toku. Je vais justement voir Kurt Elling demain soir au Festival de jazz de Montréal, c'est donc amusant que tu fasse cette comparaison!

Quelle chance d'avoir un photographe de "luxe". J'ai vécu cette expérience une fois lors d'un spectacle que je couvrais et quel bonheur!

Jean François

Écrit par : Jazz Frisson | 04/07/2007

Hello Jazzques !
Ben j'y étais aussi, t'ai aperçu et puis... t'es parti plus tôt que d'habitude ???, pas eu le temps de te saluer...
Ben moi j'ai beaucoup aimé le concert, adoré les musiciens et leur version de "Love for sale"et c'est clair que ce gars sait chanter mais... J'ai eu beaucoup de mal avec sa voix,je sais pas, une impression de voix passée dans un synthétiseur... Mais il sait chanter, ça c'est clair !.
On se verra certainement à Gand...
Bises
Véro H

Écrit par : Véro H | 04/07/2007

Hello, helli, hella ! Jazzzzques, J-F, Véro, à tout ce petit monde, bonjour !
Bien entouré effectivement Toku. Bart De Nolf je l'ai vu aussi hier au Beurs avec Nathalie Loriers et Chemins Croisés. N'est-ce pas aussi Philippe Aerts qui tient la contrebasse dans ce quintet d'habitude ? Je comprends mieux pourquoi il n'était pas là.
Ce soir d'autres Japonais au programme avec les Soil & Pimp sessions, ça va déménager. A+++

Écrit par : Nath | 05/07/2007

@ Jean François,
je verrai aussi Kurt Elling bientôt (au Blue NOte Festival). On en reparlera sans doute. (Ici ou chez toi ;-))

@Véro,
je ne t'ai pas vu dans la salle (pourtant, Martha m'avait dit que tu y étais en effet). Mais j'ai beaucoup "babeller" au bar ;-)
Alors, prête pour Crest?

@Nath, j'étais aussi concert de Nathalie Loriers au Beurs. Et j'y serai aussi pour Soil and Pimp...

A+

Écrit par : jacques | 05/07/2007

Kurt @ jacques, Nath, Vero et tous les autres amis,

Kurt, c'était le booooooooonheur!

Évidemment, j'en parle sur Jazz Frisson.

Si vous avez la chance de l'entendre, ne le manquez pas!

Jean Francois

Écrit par : Jazz Frisson | 06/07/2007

Les commentaires sont fermés.