26/12/2006

Lecture sous le sapin

presseNOEL
En attendant la dinde (ok, c’est une image, il n’y avait pas de dinde pour le réveillon de Noël), j’ai terminé la bio de Toots Thielemans écrite par Marc Danval et parue chez Racine.
C’était plutôt plaisant.
150 pages (si on enlève les pages de garde et les photos), c’est pas bien lourd pour un type comme Toots.
En plus, Marc Danval aime bien raconter les «à côtés», les ambiances ou les anecdotes à propos des musiciens qui entourèrent notre harmoniciste national (et international).
Bref, on n’entre pas trop dans le détail.
On survole.
Mais c’est raconté avec une certaine jovialité, un côté «bon enfant»… un peu «zinneke» qui atténue un peu la «déception» d’en savoir un plus.
En savoir un peu plus sur sa rencontre avec Bill Evans ou Charlie Parker (plutôt que de «retranscrire» une lettre de Toots à Parker – même si elle est touchante - en y reproduisant les fautes d’orthographe…).
Entendre un peu plus Toots raconter lui-même son travail avec Quincy Jones, Gilberto Gil, Pastorius ou Hancock…, savoir comment ça se passait, comment ils s’entendaient, comment ils jouaient…
Ceci dit, c’est agréable et on découvre (ou on se remémore) un paquet de musiciens oubliés.
Et là, il faut reconnaître ce savoir-faire à Marc Danval: il suffit d’écouter son émission hebdomadaire: La Troisième Oreille (audible en podcast aussi), le samedi entre 13h30 et 15h.




Puis, le lendemain, en digérant la bûche (oui, oui, il y avait de la bûche), j’ai lu dans le supplément week-end du journal Le Monde une interview que Miles Davis avait accordée en ’91 à Francis Marmande.
Sacré Miles.
Il faut le suivre, le gaillard !
Ses réponses sont autant d’interrogations, d’improvisations, de digressions.
Il reste énigmatique, esquisse quelques phrases, lance quelques mots comme il lançait ses notes… et… et on comprend ce qu’il veut dire.
Il égratigne au passage Wynton Marsalis, les Blancs et quelques fainéants de son dernier «orchestre» (celui de Gil Evans)…
Du Miles, quoi.
En plus de cette interview, on a droit à quelques courts articles sur Miles et Coltrane, Miles et la naissance du «Cool», le Miles «Electrique» etc…
8 pages bien remplies.


Bon, avant le nouvel an, j’attaque Kerouac (bio parue récemment chez Folio) ou j’attends que les bulles de Champagne se dissipent ?

... à suivre.


A+

Commentaires

bonjour Jacques, et bonne année!
merci pour l'info, je me suis procuré la bio de Kerouac, histoire de ma rajeunir de 30 ans!! et j'ai ressorti le CD " CHORUS -MEXICO City Blues" de Enzo Cormann, JM Padovani etc.. tu connais ??
tiens, j'ai pensé à toi hier soir en écoutant E. Legnini trio au Phenix à Valenciennes, super ambian,ce!
longue vie à ton blog ! et à bientôt
François

Écrit par : françois (gromit&wallace) | 25/01/2007

Les commentaires sont fermés.