23/12/2006

Pascal Ducourant

pd_erik-vermeulen
Pascal Ducourant est le genre de photographe que j’aime beaucoup.
Il a une façon de saisir l’instant, l’émotion, en travaillant au plus près de son sujet.
Ce n’est ni facile dans le jazz, ni dans le reportage.
Dans les deux cas il y parvient merveilleusement bien.

Il suffit de voir ( un peu ) son travail sur les « Artistes Contre Le Mur ».
Pas de doute, là, on sent l’engagement et l’implication.
Ça va au-delà du simple témoignage.
Ce sont des histoires qu’il nous raconte.
Du vécu.

En jazz, c’est pareil.
Il arrive à cadrer les émotions de manière tout à fait originale et pertinente.
Ça donne des images fortes, profondes et vraies.
Dommage de ne pas voir assez souvent son travail dans les magazines.




Pascal est aussi l’auteur de quelques belles images de CD’s comme par exemple: «L’esprit du Val» ou «Rajazz» de Manu Hermia, «Song Of You» de Diederick Wissels ou encore «You’re In My Song» de No Vibrato (à propos, Prisccilia, la poule qui figurait sur la pochette, s’est éteinte il y a quelques jours. Ayons une pensée pour elle.)…

Bref, pour vous rattraper (ou vous faire une idée), allez jeter un œil au E.M.H., Pascal Ducourant y a suspendu quelques jolis tirages.
Puis vous pourrez feuilleter le livre Bruxelles, ma belle? (proposé par un "collectif de photographes"), paru récemment.
Et pourquoi pas l’acheter.
C’est pas cher, c’est très bien fait et ça peut aussi faire un joli cadeau pour les fêtes.

Pensez-y.
Allez-y.

A+

01:10 Écrit par jacquesp dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.