05/05/2006

Au théatre vendredi soir.

Je vais rarement au théatre, c'est vrai.
Pourtant, j'aime ça... Mais il faut faire des choix, on ne peut pas être partout.
J'ai déjà l'impression de rater beaucoup de concerts de jazz... alors, si en plus je me disperse.

Mais, ce soir j'avais promis à une amie de répondre à l'invitation qu'elle m'avait faite depuis longtemps...

Il s'agissait de la dernière d'une grande tournée européenne ( dont elle était responsable ) de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. A Uccle.
Pièce écrite par Eric-Emmanuel Schmitt pour - et d'après quelques faits réels de sa vie - Bruno Abraham-Kremer, acteur et directeur artistique de la compagnie parisienne " Le Théatre de l'Invisble".

Mise en scène sobre et inventive pour ce monologue relatant l'apprentissage de "l'autre".
" L'autre", n'a pas le même âge, n'a pas la même culture, n'a pas la même religion.
Pourtant, tout les rapproche.

Soutenu par de "simples" jeux de lumières, un décor dépouillé et quelques chants liturgiques arméniens interprété par Aram Kerovpyan, la voix de l'acteur est prenante et le récit, touchant, fait mouche.

Après la représentation, au resto avec toute la bande, j'ai l'occasion de discuter un peu avec Bruno Abraham-Kremer mais aussi avec Aram Kerovpyan à propos de la musique Soufi ( puisqu'il en était question dans la pièce.).
Aram est un sage homme à la longue barbe poivre et sel. Il joue du Kanoum, enseigne, cherche et étudie la modalité du chant arménien.
Cela me permit de parler un peu de Soeur Marie Keyrouz que j'avais découvert il y a quelques années et que j'ai eu l'occasion de voir un jour à La Monnaie à Bruxelles.

Cette "bonne soeur" a une voix extraordinnaire. Rien à voir avec Soeur Sourire...
Ses "Cantiques de l'Orient" sont absolument envoûtants.
Les chants Maronites, Melkites ou Bysantins m'ont donnés la chair de poule.
J'étais sur le cul.
Allez vous faire une idée ici.

Pour rester dans le même style ( plus ou moins ) j'avais découvert un peu plus tôt encore, Sussan Deyhim...
Bon, d'accord, elle n'a rien à voir avec une bonne soeur. Mais on est toujours dans le chant mystique du Proche-Orient. Elle reprend des chants Soufi . A écouter au beau milieu d'une nuit chaude à la campagne sous les étoiles... Ici, il y a un gros tarvail sur le son, car Sussan aime bien mélanger le chant traditionnel à l'électronique. Et le résultat en vaut souvent la peine.

Ce qui n'est pas vraiment le cas pour Sheikha Rimitti ( là, on séloigne totalement du chant religieux ), qu'on est en train d'enrober à la sauce "Electro World Music". C'est un peu dommage.
J'avais eu l'occasion de la voir à Paris dans une arrière-salle de café, bourrée à ras bord d'algériens. J'étais le seul européen ( avec mon ami Jean-François Julian- réalisateur de clips, films publicitaires ou d' habillages tv... ) à asssiter à ce phénomène.
Elle était assise à une table, entourée d'un joueur de bendir et d'un flûtiste. L'ambiance était bouillante.
Les hommes venaient tour à tour glisser des billets dans la poche de la chanteuse... Et elle débitait un raï délirant. Un moment inoubliable! Un moment vrai et fort...
Pour avoir entendu son dernier album, je peux dire que je n'y ai pas retrouvé cette ferveur et cet authenticité. Loin de là.
Par contre, la distribution du cd est impeccable.
Ce n'est pas tout à fait le cas pour l'excellente et fascinante Reinette L'Oranaise...
... ok, ok... là, maintenant, on est en plein dans la chanson populaire algérienne...

Quand je vous disais que je me dispersais...
Et encore, j'aurais pu dévier encore plus avec Feyrouz, Oum Kalthoum ou Hussein El Masry...

Ça nous éloigne du jazz ? Bof, pas tant que ça...
Pour preuve, j'aurais du me rendre le lendemain soir à la Monnaie ( Roberto Cassol, le frère de Fabrizio m'y invitait gentiment... mais j'ai du décliner, la mort dans l'âme, sa proposition... ) pour écouter Aka Moon : African Voices...
Vous voyez ce que je veux dire ?

A+

01:05 Écrit par jacquesp | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Genial Salut je suis nouvelle et je viens de decouvrire votre blog et je le trouve genial j'adore les personnes qui personne qui font vivre la musique.
Je te souhaite un bon week end

Écrit par : Isabel | 06/05/2006

Eh bien... ... vivons la musique !

Mais tout le mérite en revient aux musiciens. ;-)

Écrit par : jacques | 08/05/2006

Les commentaires sont fermés.