16/03/2006

Le Jazz et la musique contemporaine

Lu dans Le Soir, un encadré à propos de l'invitation du jazz au festival de musique contemporaine Ars Musica.

Kris Defoort explique:
" Dans le passé, l'improvisation était fondamentale. Le romantisme a initié le schisme, la musique contemporaine l'a perpétué. Mais le jazz, lui, a vécu. Au point d'influencer des musiciens aussi originaux que Ravel. Avec pour effet que les jazzmen ont désormais l'atout considérable d'avoir une approche auditive de la musique qui leur permet d'intégrer les influences les plus variées. En voulant plaquer une forme sur sur le jazz, l'expérience d'un troisième courant des années '50 a créé un langage décalé. Mais aujourd'hui, des jazzmen comme Cassol ou moi, qui ont une base classique et contemporaine, écrivent une musique contemporaine qui intègre organiquement et par l'oreille, et non par rapport à une théorie, tous les sons de la musique contemporaine."
(Source: Le soir 16 mars 2006)

Kris Defoort sera en concert le 17 mars au Théatre Marni à Ixelles.
En duo avec le contrebassiste Paul Rogers.
Avant Barry Guy en solo à la contrebasse et Eric Watson et son trio...

A+

Commentaires

Encore une question Il joue avec qui en ce moment, Watson ? Pas trop mon trip, mais j'ai quand-même été le voir trois fois... parce qu'il y avait Monsieur Ed Thigpen à la batterie !

Écrit par : lady domi | 20/03/2006

Ce cher Watson... Watson jouait ce soir avec Peter Herbert à la contrebasse ( sur son dernier album, c'était Tchamitchan ) et Christophe Marguet à la batterie.
D'après ce que j'ai lu dans "De Morgen", ce fut un bon concert auquel il manquait peut-être Christophe Lauer...
Le "meilleur" concert étant apparement celui de Barry Guy en solo...

Écrit par : jacques | 20/03/2006

Les commentaires sont fermés.