30/01/2006

Etienne Richard trio - Jazz Station

Remis tant bien que mal de ma soirée au Sounds la veille, je m'étais promis d'aller écouter Etienne Richard en trio.
J'adore son groupe No Vibrato pour les compos, la manière dont Etienne les arrange et la façon qu'ont Fred Delplancq, Manu Hermia ou Daniel Stokart de les faire sonner.
Je continue à vous conseiller leur dernier album: "You are in my song".

Ce soir, Etienne était entouré de Sam Gerstmans à la basse et Lionel Beuvens à la batterie.
Bien sûr, on sent Etienne un peu moins à l'aise dans cet exercice. En plus, il ne choisit jamais la facilité ( c'est tout à son honneur ). Mais il est bien soutenu par le solide jeu de Sam et l'intelligence de la rythmique de Lionel.
Cela nous permettra d'entendre Autumn in New York de Vernon Duke - et souvent interprété par Chet Baker - avec Sam à l'archet, ou encore Hermitage de Pat Metheny tous deux joliment arrangés.
Sans oublier des compos originales d'Etienne, comme Het leven is mooi, A lo que salga ou encore le très bon La face caché du soleil.
Dans le deuxième set, le trio s'attaquera aussi à Monk par deux fois, avec un Shuffle Boil excellent et un Pannonica plus classique.
Belle expérience qu'Etienne renouvèlera peut-être. Avec quelques mises au points, me dira-t-il.
J'y serai...

A+

21:37 Écrit par jacquesp | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je n'ai pas encore entendu le trio d'Etienne mais je sais que de toute facon sa musique doit etre très bonne et bien servie par lui et les musiciens accompagnants.

Écrit par : Micheline Gralinger | 22/01/2007

Les commentaires sont fermés.