10/01/2006

Greg Houben Quartet à la Jazz Station

Première visite à la toute nouvelle Jazz Station à St Josse.
L'endroit est lumineux, moderne et chaleureux.
L'aménagement de cette ancienne gare est une belle réussite. Longue vie à ce nouvel endroit.

J'arrive quand le set est déjà commencé. Sur scène, il y a Greg Houben au bugle et Sam Gerstmans à la contrebasse.
Par contre, par rapport à ce qui était annoncé, point de Quentin Dujardin à la guitare ni de Laurent Delchambre ou encore moins de Hans Van Oosterhout derrière la batterie.
Normal, me dira Sam, ils ne jouent plus avec ce groupe depuis belle lurette.
La prochaine fois, je vérifierai moi-même auprès des musicos le véritable line-up...

Mais à la place, on retrouve d'autres belles pointures de notre jazz belge: aux drums Toon Van Dionant (vu souvent avec Robin Verheyen entre autres... ) et au piano l'excellent Pascal Mohy ( que j'ai souvent eu l'occasiond'apprécier avec Mélanie De Biasio ).
Belle rythmique pour soutenir - que dis-je - pour magnifier ce quartet.

J'arrive donc quand Greg interprète un thème de Shorter "Wild Flower"... mais je ne suis plus sûr...
Ça swing gentillement.
Puis, ça rappelle Chet Baker quand Greg chante. Il adore ça et en plus, ça lui va bien. Une voix un peu voilée... Limitée. Mais qui passe vraiment bien.

Après "How deep is the Ocean", Greg abandonne le bugle pour prendre la trompette alors que Pascal Mohy lance les premiers accords de "Evidence" de Monk.
Il la joue un peu "à la Monk" (évidemment, hé hé hé...) mais y met assez de personnalité pour s'approprier le thème de manière toute personnelle.
Ce quartet sonne vraiment bien.

Pendant le break, je discute un peu avec Marc Moulin, qui ne verra donc pas Quentin Dujardin dont je lui avais un peu parlé, mais découvre avec bonheur Pascal Mohy.
Marc travaille sur son prochain album et prépare aussi le retour de Telex...
Restez donc à l'écoute! ;-)

Le deuxième set débute avec " I Wonder Who's Kissing Her Now" (je pense) de Ray Charles.
En duo voix-piano d'abord, avant que le reste du groupe ne les rejoigne pour swinguer.
Et ça swingue!

Puis, sur "All of you" Pascal Mohy en profite pour improviser tout en vélocité et légèreté montrant à nouveau l'étendue de son talent.
Derrière, Sam et Toon mettent la pression, relancent, prennent des solis, s'amusent... et nous aussi.

Sur la balade qui suit, Greg groove tendrement.
Sam Gerstmans joue tout en profondeur et douceur. L'ambiance est chaude et "capiteuse"...

Le concert se termine par un blues qui balance plutôt pas mal. "Shifting Down". Le piano et la batterie dialoguent d'amusante façon. Le nombreux public est ravi.
Personne ne boude son palisir...

J'échange quelques mots avec Pascal qui me parle de ses différents projets ( le quartet avec Quentin, Max Sivapulle, le duo avec Mélanie....) et m'apprend aussi qu'il emménage enfin à Bruxelles (il est liégeois).
Cela me permettra de le voir plus souvent - j'espère- lors de jams au Sounds par exemple.
Espérons pour lui que son piano entre dans son nouvel appartement.

Greg Houben et son quartet allie tradition dans les thèmes et modernité dans les arrangements. Pas de grosses surprises mais un début de soirée plus qu'agréable.
Malheureusement, je n'aurai pas l'occasion de la continuer au Music Village avec Robert Jeanne, Simtaine et les autres...
Caramba, encore raté.
Mais il faut bien s'occuper des enfants aussi...

A+

21:30 Écrit par jacquesp | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Marc Moulin ??!! Jadis, un de mes amis avait dit le plus grand mal de Mr Moulin... Dans une autre vie, bien sûr. MDR

Écrit par : Gé | 11/01/2006

jeune et con... Hé oui, Gé gé. J'étais jeune et con.
Mais ma rencontre avec Marc date de cette époque-là.
Lui, était déjà nettement moins con que moi.
Et il a toujours une bonne longueur (au moins) d'avance sur moi.

Allez, je te raconterai ça samedi...

A+

Écrit par : jacques | 11/01/2006

:( Mr Mohy, parti habité à Bruxelles ? !!!

ca y est, c'est (enfin) fait alors !

ooh ... c'est pour ca alors qu'on le voyait plus trop pointé son nez dans le dernier petit club de jazz qui survit à Liège !!! :'(

tu es parti saluer et faire swinguer la Capitale...

Pascal,
Reviens nous dire bonjour de temps en temps et nous faire vibrer en domptant le monstre aux dents d'ivoires comme tu sais si bien le faire...!

tu vas nous (me) manquer ...

... Uhu ! Snif :'(

Écrit par : .... | 21/01/2006

Les commentaires sont fermés.